Critique 


Revue Critique

Critique n° 881 : Jacques Rancière : scènes des temps modernes

à paraître

2020
96 pages
ISBN : 9782707346506
12.00 €

S'abonner

Version numérique

Jacques Rancière aime à le rappeler, « il n’y a pas un mais des temps modernes », et tout diagnostic du présent doit s’efforcer de mettre au jour un certain « montage de temps » disparates qui constitue une version possible du moderne. De là son intérêt pour les transformations parallèles du récit historique et de la fiction littéraire (de Marx à Auerbach et de Woolf à Sebald), pour le cinéma (Vertov, Pedro Costa ou Béla Tarr), mais aussi pour la danse, la photographie, et plus récemment l’art des jardins. De là aussi une méthode qui consiste à exhiber et à analyser dans chaque cas des « scènes » qui sont autant de laboratoires où s’inventent les formes précaires et incertaines d’un temps commun.
C’est ce moment de son travail – le plus récent – qu’interrogent les textes ici réunis par Dork Zabunyan (Nathalie Delbard sur la photographie, Paul Sztulman sur le paysage) et que commente Jacques Rancière lui-même dans un entretien avec Fabienne Brugère.

Sommaire

Dork ZABUNYAN : Le pari de Jacques Rancière

Nathalie DELBARD : Désordres photographiques

Paul SZTULMAN : Le jardin change de natur


ENTRETIEN

Jacques RANCIÈRE : La pensée des bords*

Claire SALLES : Trois milliards d’images par jour

Pascale FAUTRIER : Natacha, Nathalie et Sarraute. La biographie à l’épreuve du tropisme

Laurent JENNY : L’image en chemin

NOTE

Matthieu LETOURNEUX : Le polar américain, témoin de son temps

 

Précédents numéros





Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année