Gilles Deleuze



© photo : Hélène Bamberger

Repères biographiques

1925. Naissance à Paris, le 18 janvier.
Études secondaires au Lycée Carnot.
1944-1948. Études de philosophie à la Sorbonne où il connaît François Châtelet, Michel Butor, Claude Lanzmann, Olivier Revault d'Allonnes, Michel Tournier. Professeurs principaux : Ferdinand Alquié, Georges Canguilhem, Maurice de Gandillac, Jean Hyppolite.
Fréquente La Fortelle, un château où Marie-Madeleine Davy organisait des rencontres entre intellectuels et écrivains, à la Libération : le père Fessard, Pierre Klossowski, Jacques Lacan, Lanza del Vasto, Jean Paulhan.
1948. Agrégation de philosophie.
1948-1957. Professeur de philosophie aux lycées d'Amiens, d'Orléans, Louis le Grand.
1957-1960. Assistant à la Sorbonne, en histoire de la philosophie. 1960-1964. Attaché de recherche au CNRS.
1962. Rencontre avec Michel Foucault à Clermont-Ferrand, chez Jules Vuillemin.
1964-1969. Chargé d'Enseignement à la Faculté de Lyon.
1969. Thèse principale, Différence et répétition (directeur : Maurice de Gandillac) ; thèse secondaire, Spinoza et le problème de l'expression (directeur : Ferdinand Alquié).
1969. Rencontre avec Félix Guattari. Projet de travail en commun.
1969. Professeur à Paris VIII-Vincennes dont Michel Foucault vient de partir pour le Collège de France et où il retrouve François Châtelet. Après 1969, activités gauchistes ordinaires.
1987. Prend sa retraite.
1992. Sérieuse aggravation de sa maladie pulmonaire.
1995. Se donne la mort le 4 novembre en sautant par la fenêtre de son appartement.

Signes particuliers : a peu voyagé, n'a jamais adhéré au Parti Communiste, n'a jamais été phénoménologue ni heideggérien, n'a pas renoncé à Marx, n'a pas répudié Mai 68.

(Chronologie publiée dans le Magazine littéraire, n°406, février 2002).

Gilles Deleuze (Paris,1925 - Paris, 1995). Après des études de philosophie, il passe l'agrégation en 1948. Il enseigne ensuite à Amiens, Orléans et Paris (Louis-le-Grand). Assistant à la Sorbonne en 1955, il est chargé d"enseignement dans le supérieur à Lyon pendant quatre ans, puis enseigne à  Vincennes  (Université de Paris VIII-Vincennes, Saint-Denis) d'octobre 1969 jusqu'au 30 septembre 1987, date à partir de laquelle il prend sa retraite et devient professeur émérite.

Bibliographie (extrait) :
* Instinct et Institutions (Hachette, 1949, 1953).
* Empirisme et subjectivité. Essai sur la nature humaine selon Hume (Presses universitaires de France, 1953).
* Nietzsche et la philosophie (Presses universitaires de France, 1962).
* La Philosophie critique de Kant (Presses universitaires de France, 1963 et  Quadrige. Grands textes ).
* Marcel Proust et les signes (Presses universitaires de France, 1964 ; réédité avec un nouveau chapitre sous le titre Proust et les signes, 1970 et  Quadrige. Grands textes ).
* Nietzsche. Sa vie, son œuvre, avec un exposé de sa philosophie (Presses universitaires de France, 1965).
* Le Bergsonisme (Presses universitaires de France, 1966 et  Quadrige. Grands textes ).
* Présentation de Sacher-Masoch. Le froid et le cruel (Minuit, 1967 et Reprise  n° 15, 2007).
* Différence et répétition (Presses universitaires de France, 1968).
* Spinoza et le problème de l’expression (Minuit, 1969).
* Logique du sens (Minuit, 1969).
* Spinoza. Textes choisis (Presses universitaires de France, 1970 ; réédité sous le titre Spinoza. Philosophie pratique, Minuit, 1981).
* Un nouvel archiviste. Michel Foucault (Fata Morgana, 1972).
* L’Anti- Œdipe. Capitalisme et schizophrénie, avec Félix Guattari (Minuit, 1972 ; 1973).
* Kafka. Pour une littérature mineure, avec Félix Guattari (Minuit, 1975).
* Rhizome, avec Félix Guattari (Minuit, 1976 ; repris dans Mille plateaux).
* Dialogues, avec Claire Parnet (Flammarion, 1977 ; réédition, avec une préface inédite,  Champs  n°343, 1996).
* Politique et psychanalyse, avec Félix Guattari (Des mots perdus, 1978).
* Superpositions. Richard III par Carmelo Bene, suivi de Un manifeste de moins par Gilles Deleuze (Minuit, 1979).
* Mille plateaux. Capitalisme et schizophrénie 2, avec Félix Guattari (Minuit, 1980).
* Spinoza. Philosophie pratique (Minuit, 1981 et  Reprise  n° 4, 2003).
* Francis Bacon. Logique de la sensation (La Différence, 1981 ; Le Seuil, 2002).
* L’Image-mouvement. Cinéma 1 (Minuit, 1983).
* L’Image-temps. Cinéma 2 (Minuit, 1985).
* Foucault (Minuit, 1986 et  Reprise  n° 7, 2003).
* Périclès et Verdi. La philosophie de François Châtelet (Minuit, 1988).
* Le Pli. Leibniz et le Baroque (Minuit, 1988).
* Pourparlers, 1972-1990 (Minuit, 1990 et  Reprise, 2003).
* Qu’est-ce que la philosophie ?, avec Félix Guattari (Minuit, 1991 et  Reprise  n° 13, 2005).
* Critique et clinique (Minuit, 1993).
* L’Oiseau philosophe, illustrations de Jacqueline Duhême (Le Seuil Jeunesse, 1997).
* L’Île déserte et autres textes, 1953-1974 (Minuit, 2002).
* Deux régimes de fous et autres textes, 1975-1995 (Minuit, 2003).
* Lettres et autres textes (Minuit, 2015).



 


Aux Editions de Minuit

Poche « Reprise »

Livres numériques

Voir aussi

* Conclusions sur la volonté de puissance et l’éternel retour, dans Cahiers de Royaumont, Nietzsche, dir. Gilles Deleuze (Minuit,1966).
* L’ascension du social, postface à La Police des familles, de Jacques Donzelot (Minuit, 1977 et Reprise , 2005).
* L’Épuisé , dans Samuel Beckett, Quad et autres pièces pour la télévision (Minuit, 1992).

Sur Gilles Deleuze :
* Vincent Descombes, Le Même et l’autre (Minuit, 1979).
* David Lapoujade, Deleuze, les mouvements aberrants (Minuit, 2014).