Jacques Bouveresse



© photo : Peter Oftedal

Jacques Bouveresse (Epenoy, Doubs, 1940). École normale supérieure de Paris Ulm (1961). Doctorat d'État de philosophie sur Wittgenstein. Assistant à la section de philosophie de la Sorbonne (1966-1969). Maître-assistant à l'UER de philosophie de l'Université de Paris I (1969-1971). Détaché au CNRS (1971-1975). Maître de conférences à l'Université de Paris I (1975-1979). Professeur de philosophie à l'Université de Genève (1979-1983) et à l’Université de Paris I (1983-1995). Depuis 1995, professeur au Collège de France où il est titulaire de la chaire de philosophie du langage et de la connaissance.

Bibliographie (extrait) :
* La Parole malheureuse. De l’alchimie linguistique à la grammaire philosophique. Pour rendre justice à la seconde philosophie de Wittgenstein (Minuit, 1971).
* Wittgenstein : la rime et la raison. Science, éthique et esthétique (1973).
* Le Mythe de l’intériorité. Expérience, signification et langage privé chez Wittgenstein (Minuit, 1976 ; 1987).
* Le Philosophe chez les autophages (Minuit, 1984).
* Rationalité et cynisme (Minuit, 1985).
* La Force et la règle. Wittgenstein et l’invention de la nécessité (Minuit, 1987).
* Le Pays des possibles. Wittgenstein, les mathématiques et le monde réel (Minuit, 1988).
* Philosophie, mythologie et pseudo-science. Wittgenstein lecteur de Freud (L’éclat, 1990 ; 2003).
* Herméneutique et linguistique (L’éclat, 1991).
* L’Homme probable, Robert Musil. Le hasard, la moyenne et l’escargot de l’histoire (L’éclat, 1993).
* Langage, perception et réalité I. La perception et le jugement (Jacqueline Chambon, 1995).
* La Demande philosophique. Que veut la philosophie et que peut-on vouloir d’elle (L’éclat, 1996).
* Dire et ne rien dire. L’illogisme, l’impossibilité et le non-sens (Jacqueline Chambon, 1997).
* Le Philosophe et le réel. Entretiens avec Jean-Jacques Rosat (Hachette Littératures, 1998 et « Pluriel. Philosophie », 2003).
* Prodiges et vertiges de l’analogie. De l’abus des Belles Lettres dans la pensée. À propos de l’affaire Sokal et de ses suites (Raisons d’agir, 1999).
* Actualité de Karl Kraus, éd. Jacques Bouveresse et Gerald Stieg (Austriaca 49, Publications de l’Université de Rouen, 2000).
* Wittgenstein, la modernité, le progrès et le déclin. Essais 1 (Agone, 2000).
* Schmok ou Le triomphe du journalisme. La grande bataille de Karl Kraus (Le Seuil, 2001).
* L’Époque, la mode, la morale, la satire. Essais 2 (Agone, 2001).
* La Voix de l’âme et les chemins de l’esprit. Dix études sur Robert Musil (Le Seuil, 2001).
* Wittgenstein et les sortilèges du langage. Essais 3 (Agone, 2003).
* Philosophies de la perception. Phénoménologies, grammaire et sciences cognitives, dir. Jacques Bouveresse et Jean-Jacques Rosat (Odile Jacob, 2003).
* Bourdieu, savant et politique (Agone, 2004).
* Langage, perception et réalité 2. Physique, phénoménologie et grammaire (Jacqueline Chambon, 2004).
* Pourquoi pas des philosophes ? Essais 4 (Agone, 2004).
* La Liberté par la connaissance. Pierre Bourdieu. Actes du colloque international (26-27 juin 2003), dir. Jacques Bouveresse et Daniel Roche (Odile Jacob, 2004).
* Descartes, Leibniz, Kant. Essais 5 (Agone, 2006).
* Les Guerres de Karl Kraus. Actes du colloque (29 mars 2005), éd. Jacques Bouveresse et Gerald Stieg (Agone 35-36, Agone, 2006).
* Peut-on ne pas croire ? Sur la vérité, la croyance et la foi (Agone, 2007).
* La Connaissance de l'écrivain. Sur la littérature, la vérité et la vie (Agone, 2008).
* Que peut-on faire de la religion (Agone, 2011).
* Les Lumières des positivistes. Essai 6 (Agone, 2012).
* De la philosophie considérée comme un sport de combat (Agone, 2015).
* Le Mythe moderne du progrès (Agone, 2017).