Romans


Pierre Klossowski

Roberte ce soir

avec six illustrations de l'auteur


1953
148 pages
ISBN : 9782707303424
17.75 €


 Antoine raconte comment, à l'âge de treize ans, il fut adopté par Octave, professeur de scolastique, et Roberte, qui est à ses yeux une sœur aînée attentive et sévère à la fois. Au grand dam de Roberte, Vittorio est désigné comme futur précepteur d"Antoine (1). Dans la scène centrale, Roberte doit subir les assauts d’un nain et d’un colosse qui s’introduisent dans son cabinet (2). Peu satisfaite de l’engagement de Vittorio, Roberte, après quelques recommandations adressées à Antoine, se laisse exhiber par Vittorio sous les regards émus d’Antoine (3). 
Patrick Gourvennec.

Dans Roberte ce soir, l’auteur s’est borné à déduire du sacrement de mariage une réaction en chaîne à partir de l’anneau conjugal. Si l’on prend à la lettre le couple nucléaire qu’il a représenté - le mari, Octave ne se figurant sa femme Roberte autrement que se surprenant elle-même à se laisser surprendre, celle-ci se jetant dans des initiatives qui doivent la convaincre de sa liberté, quand elles ne feraient que confirmer la vision de l’époux –, on serait encore dans l’invraisemblable.  La vie n’est point réelle , dit l’auteur. Les pensées peuvent s’insinuer ainsi dans les silences et dans le fond de propos qui roulent sur n’importe quoi d’autre, sauf sur ce genre d’attrape concerté.  Mais nous avons vécu de la sorte à nous reprocher mutuellement de ne nous écouter point quand nous nous parlions l’un à l’autre.  (Dictionnaire des œuvres, Laffont,  Bouquins , 1994).

Georges Bataille (Critique, 1954)

 Ce que Roberte représente est l'instant divin où la loi est violée contre toute attente, où l'érotisme, aux antipodes de l'animalité, relève en un même temps de la malédiction et du miracle. 

Michel Carrouges (Paru, 1954)

 Pierre Klossowski est, à coup sûr, un des esprits les plus originaux et les plus pénétrants que l'après-guerre ait révélés au grand public... Roberte ce soir dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer... et fait éclater toutes les formes connues du roman. 

Brice Parain (La Nouvelle N.R.F., 1954)

 Le genre de Pierre Klossowski est d'associer la théologie à l'érotisme, de telle façon même, ici, que le viol, qui constitue l'acte essentiel du drame, apparaît comme la conclusion nécessaire d'un raisonnement en syllogismes. 

 

Du même auteur

Voir aussi

* Oubli et anamnèse dans l’expérience vécue de l’éternel retour du Même ,dans Cahiers de Royaumont, Nietzsche (Minuit, 1966).
« Le simulacre dans la communication de Georges Bataille », dans « Hommage à Georges Bataille », Critique n°195-196.

Sur Pierre Klossowski :
* Vincent Descombes, Le Même et l'autre (Minuit, 1979).




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année