« Double »


Jean Rouaud

Des hommes illustres


1999
collection de poche double n°14
178 pages
ISBN : 9782707316882
7.00 €
* Première publication aux Éditions de Minuit en 1993.


Du père, on ne savait que peu de choses, sinon que sa mort, à quarante et un ans, un lendemain de Noël, avait entraîné, par une sorte de “ loi des séries ”, celles de la petite tante Marie et du grand-père maternel. Quel était donc cet homme qui avait ce pouvoir de faire le vide derrière lui ? Un homme illustre ? Comme il en existe des millions. De ceux qui se tuent à la tâche pour assurer un semblant de bien-être à leur famille et qui, rattrapés par un quotidien dévorant, ont enterré prématurément les aspirations de leur jeunesse. Tout comme ce “ grand jeune homme ”, orphelin, aux talents multiples, aimant le théâtre et la compagnie, qui n’eut que le tort d’avoir vingt ans au moment où l’Europe rejouait un “ remake ”, plus sanglant encore, du premier conflit mondial.

Michèle Gazier (Télérama, 1993)

 Ce qui fait la force et le charme de ce livre, ce qui vous touchera, c’est que le regard de Jean Rouaud sur son père n’est pas tout à fait celui d’un homme adulte. Le romancier d’aujourd’hui cède le pas à l’enfant d’hier dont la vie s’est arrêtée une nuit de Noël. 

Françoise Giroud (Journal du dimanche, 1993)

 Cette chronique familiale pleine de mélancolie, de guerre et de pluie a la même qualité d’écriture, le même ton sourd, la même sensibilité, la même modestie, elle obéit à la même nécessité que Les Champs d’honneur. 

Jean-Claude Lebrun (L’Humanité, 1993)


 C’est bien la même personnalité d’écrivain, forte et attachante, qui se manifeste, parvenant à se renouveler sans cesser en effet d’être elle-même. 

André Rollin (Le Canard enchaîné, 1993)

 Ces Hommes illustres montrent de manière éclatante que Rouaud écrit parce qu’il ne peut pas faire autre chose qu’écrire : ouf ! 

 




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année