Arguments


Eugen Fink

La Philosophie de Nietzsche

Traduit de l’allemand
par Hans Hildenbrand et Alex Lindenberg


1965
Collection Arguments , 248 pages
ISBN : 9782707302618
25.00 €


Eugen Fink repense Nietzsche à la fois à partir de toute la tradition philosophique et en direction d’une pensée neuve et métaphilosophique. Hegel, Marx, Husserl et Heidegger accompagnent discrètement cette tentative d’interprétation ouvrante. Remontant jusqu’à la pensée poétique d’Héraclite et anticipant le proche et le lointain avenir, Fink fait surgir l’intuition centrale du penseur de la mort de Dieu et de la volonté de puissance, du nihilisme et du retour éternel du même. Car Nietzsche qui essaie de dépasser la philosophie et la métaphysique, vise à montrer que tout sens est intérieur au monde, le monde lui-même n’ayant pas de sens, puisqu’il se déploie comme jeu.

‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

Chapitre I : La « métaphysique d’artiste ». 1. Nietzsche, philosophe masqué – 2. L’équation fondamentale être = valeur. Le début : La Naissance de la tragédie – 3. Psychologie de l’art et l’art comme connaissance du monde – 4. Le « socratisme » comme opposition à la sagesse tragique. De la vérité et du mensonge au sens extra-moral – 5. Considérations intempestives. Culture et génie. La Naissance de la philosophie à l’époque de la tragédie grecque

Chapitre II : L’Aufklärung de Nietzsche. 1. Psychologie démasquante et optique de la science. Humain, trop humain – 2. La philosophie d’avant-midi (l’aurore et le gai savoir).

Chapitre III : L’annonciation. 1. Forme, style et structuration de Zarathoustra – 2. Le surhomme et la mort de Dieu – 3. La volonté de puissance – 4. L’éternel retour : De la vision et de l’énigme et Avant le lever du soleil – 5. L’éternel retour : conception cosmologique du problème moral. Retour du pareil – 6. L’éternel retour : Du grand désir – 7. L’éternel retour : Les Sept sceaux. Zarathoustra et les « hommes supérieurs ».

Chapitre IV : La destruction de la tradition occidentale. 1. Le projet transcendantal de la valeur. Par delà le bien et le mal – 2. La Généalogie de la morale – 3. L’Antéchrist et Le Crépuscule des idoles – 4. Idée ontologique et idéal moral – 5. L’œuvre posthume : La Volonté de puissance : le problème du nihilisme – 6. L’ontologie négative de la chose – 7. Dressage et sélection. Le monde dionysiaque.

Chapitre V : Le rapport de Nietzsche avec la métaphysique en tant que captivité et libération. La quadruplicité transcendantale du problème de l’être et les thèmes fondamentaux de la philosophie de Nietzsche. L’idée cosmique du jeu en tant que problème extra-métaphysique.

François Châtelet (Le Nouvel Observateur, 1965)

« Eugen Fink montre précisément comment se construit ce langage étrange de Nietzsche qui invente un autre mode d’intelligibilité, qui traduit la tradition rationaliste, qui use de symbole, non pour suggérer l’indicible, mais pour atteindre exactement à ce qui est, à ce qui vaut, qui dit l’essentiel, c’est-à-dire le désir et la valeur. »

 




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année