Arguments


Didier Franck

Heidegger et le problème de l’espace


1986
Collection Arguments , 136 pages
ISBN : 9782707310651
14.00 €


Heidegger et le problème de l’espace est une interprétation du livre majeur de Heidegger : Être et temps (1927) qu’on s’accorde généralement à considérer comme le plus important livre de philosophie du XXe siècle. Cette interprétation prend son point de départ dans un problème apparemment mineur. Après avoir accordé en 1927 un sens temporel à l’espace, Heidegger déclara, en 1962, que cette analyse de l’espace est intenable. Pourquoi ? Telle est la première question que ce livre s’efforce de résoudre. La réponse est fournie par une lecture des pages que Être et temps consacre à l’espace, lecture qui montre que l’espace décrit par Heidegger, celui des choses à portée de main, en présuppose un autre : celui de la main elle-même. Or la main et la chair ne peuvent avoir de sens temporel. La raison pour laquelle la doctrine heideggerienne de l’espace est intenable, réside donc dans la priorité de l’espace charnel sur tout autre espace.
L’irréductibilité de l’espace charnel au temps a de nombreuses conséquences sur l’ensemble d’Être et temps et, au-delà, sur toute la pensée de Heidegger. En effet, d’une part la langue de la métaphysique au compte de laquelle Heidegger inscrit l’inachèvement d’Être et temps est une langue dominée par des significations spatiales et, d’autre part, toutes les structures essentielles du Dasein, c’est-à-dire de l’essence de l’homme, impliquent une référence à l’espace. Le Dasein ne saurait donc avoir un sens exclusivement temporel et le problème du corps exige alors que soit repensé l’essence de l’homme.
L’ensemble de ce travail n’aurait cependant qu’un intérêt second s’il ne permettait de poser, à l’époque de la fin de la métaphysique, le problème du corps, de comprendre la fin de la métaphysique à Partir de l’émergence chez Husserl, Nietzsche et Heidegger, de la question du corps et de la chair.

‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

I. La question de l’être – II. Neutralité et incarnation – III. La main et le monde – IV. Le toucher et la vie – V. L’angoisse, la chair et l’espace – VI. L’espace et l’être-avec – VII. L’entrecroisée des mains – VIII. Le discours et l’espace – IX. Espace et temporalité – X. Le problème de la chair et la fin de la métaphysique

ISBN
PDF : 9782707338198
ePub : 9782707338181

Prix : 9.99 €

En savoir plus

 

Du même auteur

Livres numériques

Voir aussi

Traduction :
* Eugen Fink, De la phénoménologie. Avant-propos d’Edmund Husserl. Traduit de l’allemand et présenté par Didier Franck (Minuit, 1975).
* Edmund Husserl, "L’arche-originaire Terre ne se meut pas", dans La Terre ne se meut pas. Traduit de l’allemand et préfacé par Didier Franck.




Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année