Documents


Pierre Bourdieu
Abdelmalek Sayad

Le Déracinement

La crise de l’agriculture traditionnelle en Algérie


1964
Collection Documents , 228 pages
ISBN : 9782707301567
20.50 €


L’observation statistique et ethnographique d’un des déplacements de populations rurales les plus brutaux et les plus massifs qu’ait connus l’histoire permet de saisir, au moment même où elles sont ébranlées, les structures les plus fondamentales de l’économie et de la pensée paysannes. Le déracinement, qui détruit les cadres spatiaux et temporels de l’existence ordinaire, achève ce que la généralisation des échanges monétaires avait commencé : par référence au seul travail désormais digne de ce nom, celui qui procure un revenu en argent, l’activité paysanne du passé, et toutes les valeurs qui lui étaient associées, se trouvent discréditées. Mais le “ métier ”, qui fait découvrir la vanité du travail paysan, est aussi rare que jamais et cette sorte d’urbanisation négative qu’est la “ dépaysannisation ” s’accomplit dans la “ bidonvillisation ” des campagnes que favorise la création décisoire d’agglomérations dépourvues de fonctions économiques.
Cette analyse des processus sociaux qu’engendre la prétention d’accélérer l’histoire par la violence et dans l’ignorance des mécanismes déclenchés ne serait pas tout à fait inutile si elle pouvait contribuer à éviter que l’histoire ne se répète.

‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

Introduction

Chapitre I : Les regroupements de populations et la logique du colonialisme. 1. Regroupements et lois foncières – 2. Paysans sans terre – 3. Le traditionalisme du désespoir – 4. Mépris et méprises

Chapitre Il : Deux histoires, deux sociétés. 1. Acculturation et déculturation – 2. Deux sociétés exemplaires : le massif de Collo et la vallée du Chélif – 3. Transactions culturelles et interventionnisme colonial – 4. Types d’autorité et types d’intervention – 5. Les contradictions de l’idéologie coloniale et la contradiction du colonialisme – 6. Les points d’enquête

Chapitre III : Les regroupements et la crise de l’agriculture traditionnelle. 1. Danger, contrôles et tracasseries – 2. Kerkera : les obstacles objectifs – 3. Aïn-Aghbel : l’effet dépasse la cause – 4. Djebabra : l’abandon électif et partiel

Chapitre IV : La découverte du travail. 1. Emploi et conscience du non-emploi – 2. Expérience du salariat et attitudes à l’égard du travail – 3. Le prestige du  métier  – 4. Une attitude généralisée – 5. Attitude économique et traditions familiales – 6. Le temps convertible en monnaie – 7. La découverte de la rareté du travail

Chapitre V : Thafallah’th ou le paysan accompli. 1. Portrait du  naïf  – 2. De la naïveté à la sottise – 3. Les paysans de la fin des temps

Chapitre VI : L’agriculture sans agriculteurs. 1. Le refus de l’aveu – 2. Les reniements inavoués – 3. L’alibi et l’aveu – 4. La séparation

Chapitre VII : Citadins sans cité. 1. Du clan au ménage – 2. La confrontation des différences – 3. Le groupe brisé – 4. De la familiarité à l’anonymat – 5. Situation urbaine et valeurs paysannes – 6. L’espace, le temps et les valeurs

Chapitre VIII : Le sabir culturel. 1. Coexistence des contraires – 2. Le clou de Djeha – 3. Deux abstractions contradictoires – 4. L’éducateur et le bureaucrate

Appendices


 

Du même auteur





Toutes les parutions de l'année en cours
 

Les parutions classées par année